Le développement de la culture d’une entreprise est un sujet fascinant. L’innovation technologique rapide a créé un monde hyper-connecté et hyper-transparent. Elle a brisé les silos et les hiérarchies organisationnelles et a donné à chaque personne connecté la possibilité de créer influence et communautés sociales sans limite de distance ou de lieu géographique.

Le leadership d’autorité est mort

Autrefois, nous pouvions construire des murs afin de séparer notre vie professionnelle de notre vie privée. Mais comme le dit Dov Seidman (auteur  de « How » ouvrage analysant les comportement organisationnels, le leadership et l’éthique en entreprise): « Ces deux sphères distinctes du monde des affaires et du personnel ont fusionné. Tout est personnel« .

Le leadership des entreprises n’est plus un domaine dans lequel la position autoritaire est suffisante pour obliger les employés à exécuter la stratégie ou à créer une innovation de rupture. Les recherches menées ces dernières années ont montré que 7 employés sur 10 sont désengagés au travail et un employé sur dix sabote activement les objectifs et les plans de la haute direction.

Vive l’ère du leadership basé sur la confiance

Nous sommes entrés dans l’ère du leadership par zone de confiance.
Cette approche créé une culture organisationnelle axées sur la confiance, la performance et le capital relationnel.

Il est important de comprendre comment le leadership a évolué, passant de l’ordre industriel à l’économie industrielle à l’économie du savoir en passant par l’économie capitalistique. Et avec les principes du leadership de confiance, le succès de votre organisation sera directement lié à votre capacité à diriger une équipe très performante basée sur :

  • les Objectif,
  • l’Influence,
  • l’Encadrement et
  • Prendre et respecter des engagements

Être authentique pour inspirer confiance

Le coaching professionnel, en tant que processus de développement, permet à la personne accompagnée de recevoir un soutien tout en apprenant à atteindre un résultat ou un objectif personnel ou professionnel spécifique. La personne qui bénéficie du coaching peut être un manager, un sachant, un talent, un haut potentiel ou encore un stagiaire. Le processus de coaching le nomme  le client, le coaché ou la personne accompagnée.

La pratique du coaching professionnel, en visant à développer l’autonomie la conscience de soi et la confiance en soi, permet en plus d’atteindre un résultat rarement mentionné dans la littérature ou par les coachs  : c’est l’authenticité. Que le coaching vise des résultats personnels, professionnels ou organisationnels, l’authenticité atteinte permet d’envisager les résultats acquis comme fructueux et durable. .

L’authenticité est une force

Une personne peut être mal à l’aise, perplexe, incertaine ou même irritée envers elle-même, son travail ou d’autres personnes et rester tout à fait authentique. Exprimer courageusement un malaise, une incompréhension, de la colère ou un  fort doute est souvent un excellent point de départ pour un développement durable !

Rester réel, être soi-même, être authentique est un défi que nous livrons à nous même en tout premier. Nous luttons contre notre éducation élitiste, qui nous ordonne d’écraser les autres pour réussir. Nous luttons contre notre cerveau limbique qui nous ordonne de fuir pour survivre.

Etre accompagné par un coach professionnel peut vous permettre de développer la confiance en vous-même nécessaire pour être mettre en accord entre vos discours, vos actes et vos valeurs. Etre authentique c’est croire en soi, se respecter et agir pour son bien. C’est la clé qui fera naitre la confiance dans votre équipe. La clé du développement de votre leadership durable. La clé pour communiquer à travers des silos fonctionnel.

Demain, l’entreprise autogérée

Les entreprises les plus performantes s’apparentent davantage à des communautés autogérées de personnes avec moins de règles, plus d’objectifs partagés et de valeurs partagées. Les plus performants n’ont pas besoin des motivations traditionnelles des carottes et des bâtons, ni de récompenses ou de punitions pour conduire leur comportement. Ils sont conduit par leur motivation intrinsèque pour un objectif supérieur, supérieur à leur intérêt personnel. Ces personnes et équipes prennent plus de risques, ce qui se traduit par plus d’innovation et de performance financière. Pour prendre des risques, tout commence par la confiance. Pour permettre aux dirigeants et à leurs entreprises de créer un avantage concurrentiel à long terme dans ce monde hyper-connecté et transparent, l’avenir consiste à constituer des équipes composées d’objectifs, de performances et de capital relationnel.

Construire une culture de coaching est impératif pour atteindre des performances élevées et durables.