Longtemps cette phrase pourtant si vraie, m’a laissé perplexe et sans la moindre idée de ce qui pouvait se cacher derrière.

C’est parce que cette notion est floue pour moi que je décide d’écrire dessus. Comme souvent, comprendre passe par l’écriture, la recherche et la mise en mots.

La vérité

Cette expression reflète pourtant une telle vérité qu’il est intéressant de se pencher dessus.
Et vous comment traduisez-vous cette idée ? Quelle est votre lecture, votre interprétation ?
Car justement, il est question d’interprétation.

Chacun d’entre nous a sa propre interprétation d’une réalité. Face à une même image, une même situation, nous n’en avons pas la même lecture, ni la même expérience.

C’est finalement ce qui fait de chacun de nous des êtres singuliers.

Ce qui rend une chose réelle n’est que l’interprétation que nous faisons de cette chose.


Que voyez-vous ici ? Une jeune dame presque de dos avec un collier autour du cou ou une dame âgée de profil avec un foulard sur la tête ?
Ce qui est une réalité pour moi, ne l’est pas forcément pour mon voisin

Tout comme une chaise est une chaise pour moi, car j’ai appris qu’une forme avec une assise, 4 pieds et un dossier s’appelle une chaise et sert à s’assoir. Mais si quelqu’un d’autre n’a jamais appris cela, cette chaise ne sera pas une réalité pour lui.

Interprétation

C’est là mon interprétation de « la carte n’est pas le territoire ». Chacun d’entre nous peut s’appliquer du mieux qu’il peut à décrire précisément ce qu’il voit, ce qu’il vit, ce qu’il ressent, cela reste son interprétation, sa carte lui est propre et ne peut pas être exactement similaire pour quelqu’un d’autre.
Et même si une carte s’applique à décrire précisément et objectivement un territoire, elle n’est pas le territoire pour autant mais une simple représentation de celui-ci.

Avoir chacun sa propre interprétation d’une même chose, est-ce une richesse ou une difficulté ?
Si nous avions tous la même représentation d’une même chose, serait il plus simple d’échanger et de communiquer ?
Ou est ce que communiquer serait tout simplement inutile dans ce cas ? En effet, on peut se demander de quoi discuterait-on si nous avons tous la même interprétation des choses ?

Avoir à l’esprit cette information « mon voisin ne voit pas le monde avec les même lunettes que moi » pourrait-il nous aider à améliorer nos relations, nos échanges avec les autres ?

Mes lunettes sont papillonnantes et font ressortir les couleurs. Et les vôtres ? 
En savoir plus Elodie !